CONTRER UNE CRAMPE AU MOLLET

CONTRER UNE CRAMPE AU MOLLET : CE QU’IL FAUT FAIRE

 

Très gênant mais banal, la crampe au mollet se manifeste généralement en course à pied.

 

 

LES BONS GESTES AVANT L’EFFORT

  • Echauffez-vous progressivement entre 15 et 20 minutes.

 

PENDANT LA COURSE

  • Si la contracture survient brutalement au cours d’un effort inhabituel ou mal adapté, arrêtez-vous et adoptez le geste expliqué ci-dessous.

 

LES BONS RÉFLEXES DANS LA FOULÉE

  • Étirez-vous : bras contre un mur, jambe côté mur fléchie, jambe contracturée tendue à l’arrière, déplacez le poids du corps vers l’avant pour étirer le mollet crispé tout en poussant le talon vers le sol. Il faut aussi fléchir le genou de la jambe touchée pour étirer le troisième faisceau du mollet (le soléaire). Maintenez 20 s, répétez 5 fois genou tendu et 5 fois genou fléchi.
  • La suite : deux à quatre jours sans course pour laisser le muscle récupérer. Vélo ou natation sont les bienvenus.

 

A EVITER

La crampe du sportif est liée à la fatigue musculaire. La fatigue peut être générale, affectant l’organisme entier, ou limitée à un muscle ou à un groupe restreint de muscles travaillant dans des conditions défavorables. Alors si vous vous sentez fatigués, reporter les séances difficiles et préférer le repos.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *