Dans les STARTING BOLCK !!!

L’histoire des starting block !

L’ancêtre des starting block prénommé « hysplex » fut créé le premier appareil sportif qui permettait de faire des départs de courses dans la Grèce antique lors des premiers jeux olympique et autres compétitions sportives afin d’éviter les faux départs des sportifs.

 

Le Hysplex est composé d’une barre horizontale tenue par une barre verticale.

Les athlètes se tenaient debout, en position de départ derrière la barre horizontale. Chaque coureur se tenait derrière son propre hysplex et toutes les cordes étaient reliées de manière centrale derrière les coureurs, tenues par un arbitre.  Au début de la course, l’arbitre lâche toutes les ficelles, et par conséquent les portes de départ sont tombées en même temps, libérant les coureurs.

Voici un lien vous montrant un hysplex ainsi que des coureurs faisant une démonstration !

 

 

Plus les années défilent et plus les technologies de départ évoluent et c’est en 1929 qu’un certain athlète prénommé George Simpson révolutionna les départs de courses en utilisant lors d’une course à Chicago des plots en bois qu’il utilisa comme appui. Ses adversaires eux se contentaient de de creusé des trous dans la cendrée afin d’y caler leur pieds. Et c’est en 1948 que la pratique de George Simpson fut officiellement autorisé par l’IAAF (International Association of Athletics Federations) lors des jeux olympiques de Londres.

Et c’est à partir de 1948 que les starting block entra dans l histoire de l athlétisme !

 

QUE PERMET LE DEPART EN START ?

Il permet aux athlètes d avoir une plus grande impulsion lors d’un départ.

Il est utilisé sur les distances inférieures ou égale à 400m. ce sont des épreuves courtes (sprint) qui demande une très grande réactivité au niveau de la vitesse dès le départ de la course. C’est pour cela qu’il n est pas utilisé au-delà de 400m car ce sont des distances ou doit gérer sa vitesse et donc qui ne demande pas de partir à pleine vitesse.

Le départ en start est très technique car c’est un élément très technique et essentielle pour les courses. La technique de départ demande une amélioration constante autant sur la réactivité de départ que le sur la position dans les blocks pour essayé de gagner un maximum de centième voir seconde sur une course.

Pour vous citer un exemple le temps de réaction du meilleur coureur de l’histoire de l’athlétisme Usain BOLT est 0,163s lors des jeux olympiques à Londres en 2012. C’est énorme !!! Autant dire que le coup de pistolet, à peine retenti, qu’il était déjà parti !

 

Et TOP !! Bonne lecture à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *