Séance passage de témoin

Pour effectuer un relais en toute fluidité, il faut travailler la transmission de témoin (bâtonnet que les relayeurs se transmette lors de la course), le passage de zone, c’est-à-dire bien effectuer la transmission du témoin dans une zone délimité pour tous les relayeurs de façon plus ou moins tous la même distance. Les zones de transmissions ont une distance de 20m. Cela peut paraitre long, mais ce n’est pas beaucoup quand un athlète arrive à pleine vitesse sur son relayeur pour lui passer le témoin. C’est pour cela qu’il y a tout un travail pour anticiper l’arrivée du relayeur pour réceptionner confortablement le témoin tout en étant le plus fluide et le plus efficace possible. Mais cette transmission demande beaucoup de travail, car dans un relais quand il y a 1 seule équipe qui est composée que des meilleures athlètes, il faut savoir anticiper l’arrivée du relayeur comme je l’ai expliqué un peu plus haut dans le texte, et il faut savoir adapter sa vitesse aussi car il y a toujours un athlète plus rapide qu’un autre et c’est un élément à prendre en compte pour être le plus efficace possible.

Je vais ajouter une vidéo qui montre simplement comment transmettre un témoin à son relayeur

 

Bonne lecture et passez de bonnes fêtes de fin d’année

 

Kayze CAMON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *